18
août 2022

Assurance-vie et pierre-papier  : un duo gagnant

Dossiers
Outils
TAILLE DU TEXTE
Les fonds immobiliers, SCPI en tête, sont la nouvelle marotte des épargnants. Le point sur les raisons de s’y intéresser, les précautions à prendre et l’offre aux mains des CGP. D’immobilier comme d’assurance-vie, les Français sont friands. Pourquoi ne pas les marier ? C’est le choix de nombreuses compagnies qui proposent de la pierre-papier dans leurs contrats. Comment ? Sous forme de parts via les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), les sociétés civiles immobilières (SCI) et les organismes de placement collectif immobilier (OPCI). La raison première repose dans les remarquables performances de la pierre-papier, autour de 4 % pour un risque maîtrisé, soit bien plus que les fonds en euros de l’assurance-vie (1,15 % en moyenne l’an dernier). Ces performances sont du reste assez régulières, loin des fluctuations propres aux marchés boursiers. Et la crise sanitaire n’a pas changé la donne, bien au contraire, puisque les rendements (...)
Cet article est réservé aux abonnés
Vous êtes abonné ?
Identifiez-vous
Vous souhaitez vous abonner ?
Découvrez nos formules
Nouveau ! Accédez à cet article après avoir visionné une vidéo de nos partenaires
Cliquez-ici

Articles sélectionnés pour vous

logo lbf