29
juin 2022

Un acteur discret de la consolidation du marché

Les acteurs
Outils
TAILLE DU TEXTE

En ce début d’année, Financière Arbevel, société de gestion de portefeuille indépendante, a finalisé le rapprochement avec le groupe Actis qui lui permet d’élargir son offre et de se rapprocher des trois milliards d’euros sous gestion.

ArbevelA cette occasion, Jean-Baptiste Delabare, son président, et François L’Hénoret, son directeur du développement, nous présentent leurs ambitions et leurs expertises, certaines encore peu connues des conseils en gestion de patrimoine.

Investissement Conseils : Financière Arbevel a finalisé, fin mars, le rapprochement avec le groupe Actis. Pourquoi cette opération ?

Jean-Baptiste Delabare : Cette opération de croissance externe nous permet de faire d’Arbevel une société de gestion indépendante de référence par la taille, l’offre et le potentiel de croissance. Elle permet également de nous affirmer comme un acteur de la consolidation du marché. Le nouveau groupe, fort d’environ cinquante salariés, a pour vocation de continuer à travailler à enrichir la qualité de ses services à destination de clients institutionnels, de fonds de pension, gestions privées, cabinets de conseils en gestion de patrimoine et de Family Offices, mais aussi de clients privés, tels que des entrepreneurs. Côté gestion, nous renforçons nos expertises et accélérons la diversification de notre offre, stratégie entamée de façon organique depuis la reprise de la société en 2009.

En complément de l’activité de gestion privée et de notre offre en Private Equity ou de dette privée, l’arrivée des équipes d’Actis Asset Management vient renforcer notre offre de gestion avec notamment un fonds obligataire « cross-over », un fonds actions internationales ainsi que de solutions de type performance absolue.

Comment définiriez-vous votre style de gestion ?

J.-B. D. : Aujourd’hui, nous aimons à nous définir comme une « maison de recherche »qui investit dans les entreprises cotées pour les accompagner dans leurs projets de croissance. Notre stratégie de stock-picking a pour unique objectif de générer de l’alpha sur la période d’investissement. Nous ne sommes pas contraints par un biais de style, value ou croissance, mais nous cherchons uniquement à exploiter les inefficiences de marché pour créer de la valeur dans le temps. François Lhénoret : La société a toujours eu un intérêt marqué pour des thématiques de croissances structurelles. Dès 2014, la création d’un fonds santé (Pluvalca Health Opportunities) en est la première illustration, suivie d’un fonds dédié aux innovations technologiques (Pluvalca Disruptive Opportunities) en janvier 2016, puis sur les énergies renouvelables en 2018 (Pluvalca Sustainable Opportunities).

Cette gamme de fonds thématiques pourrait s’enrichir de nouvelles stratégies dans les mois à venir, afin de continuer à faire positionner nos clients sur des tendances identifiées de long terme.

Un mot sur votre offre en non-coté, peu connue des conseillers en gestion de patrimoine ?

J.-B. D. : Forts du constat réalisé dans le domaine de la santé cotée et du manque crucial de financement dont souffraient les entreprises de petites tailles, nous avons décidé de lancer une offre de Private Equity, dirigée par Marc Le Bozec, dédiée à l’innovation en 2018. Cette offre était destinée aux investisseurs professionnels. Le premier fonds professionnel de capital-investissement (FPCI), Arbevel Life Sciences Crossover, a été lancé en 2018, avec près de 40 millions d’euros levés et investis dans onze sociétés. Nous sommes en cours de commercialisation d’un nouveau véhicule, avec l’intention de lever une centaine de millions d’euros auprès d’investisseurs institutionnels et de familyoffices.

F. L. : Arbevel gère également un fonds de dette privée d’une petite centaine de millions d’euros. Ce fonds vise à financer des entreprises françaises dans des secteurs différents, le plus souvent en région, et toujours avec une recherche d’impact, que ce soit sur le plan environnemental ou sur le plan sociétal.

Qu’en est-il de votre développement sur le marché des CGP ?

F. L. : Alors que Financière Arbevel est principalement reconnue sur le marché de la distribution comme un gérant actions en particulier sur les petites et moyennes capitalisations européennes, via les fonds Pluvalca Initiatives PME ou Pluvalca Disruptive Opportunities, nous souhaitons affirmer auprès de nos partenaires la diversité de notre offre de gestion. Encore trop peu de conseils en gestion de patrimoine connaissent notre offre de gestion obligataire (Pluvalca Credit Allocation et Rentoblig) ou diversifiée multi-asset (Pluvalca Multimanagers), nos services de gestion sous mandat pour le compte de tiers ou nos fonds en non-coté.

Nous souhaitons créer de réels partenariats de long terme avec des cabinets avec lesquels nous souhaitons pouvoir travailler, à la fois, sur les fonds ouverts, mais aussi en mandat ou en non-coté. Pour cela, nous avons une équipe de trois personnes dédiées à ce marché, preuve, s’il en fallait, de notre volonté de gagner des parts de marché. Vos lecteurs peuvent appeler Eva Sarlat, Olivier Asch et Thibault Loison pour mieux connaître nos savoir-faire.

. Propos recueillis par Benoît Descamps “ Cette opération de croissance externe nous permet de faire d’Arbevel une société de gestion indépendante de référence par la taille, l’offre et le potentiel de croissance. Elle permet également de nous affirmer comme un acteur de la consolidation du marché…” “ Encore trop peu de conseils en gestion de patrimoine connaissent notre offre de gestion obligataire ou diversifiée multi-asset, nos services de gestion sous mandat pour le compte de tiers ou nos fonds en non-coté.”

 

 

Articles sélectionnés pour vous

logo lbf

Sociétés citées