28
novembre 2020

Essor du digital

Actualité
Outils
TAILLE DU TEXTE
> Article paru dans le magazine n°: 834

Avec l’arrêt total de la fréquentation des galeries, foires et ventes aux enchères, le marché de l’art a subi de plein fouet les conséquences de la pandémie. Les ventes se sont effondrées : les résultats sont divisés par huit au premier trimestre 2020 (528 M$) comparé au premier trimestre 2019 (4,2 Md$)… De nouveaux modes d’acquisition commencent pourtant à s’organiser, avec la progression désormais incontournable des ventes en ligne. Tous les acteurs s’y mettent, y compris les plus grandes maisons de vente. Les chiffres sont prometteurs. Et les galeries rivalisent d’efforts pour communiquer et présenter leurs oeuvres en version numérique. Dans un contexte où l’offre dépasse largement la demande et où les ristournes sont de mises, c’est l’occasion pour les amateurs d’art de réaliser de belles affaires. L’avènement du digital devrait aussi largement profiter aux ventes privées dont la discrétion est l’apanage…

logo lbf