Comment investissent les clients des CGP ?

Actualité
Outils
TAILLE DU TEXTE

Publié chaque trimestre, l’Observatoire Nortia (construit sur la collecte et les arbitrages de plus de 2 700 CGP partenaires de la plate-forme) est riche d’enseignements sur les tendances en matière d’épargne. Ce premier trimestre, 70 % de la collecte brute s’est portée sur le fonds en euros, dans la continuité du dernier trimestre 2023. Le support garanti retrouve clairement de l’attrait auprès des épargnants et de leurs conseillers. Les offres à taux boostés des compagnies ne sont pas étrangères à ce maintien en haut de l’affiche. Mais pas seulement, une majorité de ménages est en recherche de placements sécurisés (ce que confirme la quasi-totalité des études/sondages réalisés ici ou là).
C’est pourquoi côté UC, les produits structurés continuent logiquement de faire la course en tête, avec 40,80 % de la collecte constatée par l’Observatoire. Il est à noter un fort effet de concentration puisque cinq produits structurés sur les soixante-dix pris en compte ont représenté les deux tiers de la collecte, notamment pour la trésorerie d’entreprise.
Sans surprise, les fonds monétaires restent aussi très présents dans la collecte UC, avec 29,50 % du total. Bien que davantage souscrites, les UC obligataires ne pèsent que 11,80 % du chiffre d’affaires. Côté actions, rien n’y fait, leur poids reste faible. « La trajectoire empruntée depuis maintenant plusieurs trimestres se confirme, avec une part de la collecte allouée à cette classe d’actif qui se restreint à 6,30 % », note l’Observatoire. Reste les fonds immobiliers accessibles en assurance-vie. Alors qu’ils surplombaient les autres actifs ces dernières années, ils sont désormais boudés par les CGP et épargnants, avec seulement 2,30 % du volume de collecte.

Articles sélectionnés pour vous

Dans la même rubrique
logo lbf

Sociétés citées