L’Annuaire de la gestion de patrimoine 2018
LE REPERTOIRE DES CGP Près de 3 000 contacts référencés, classés par département (métropole et outre-mer). Chaque cabinet est présenté sous la forme d’une fiche regroupant des in...
Consulter
 
 

Articles de Mai 2018

Améliorer sa retraite grâce à son employeur
Ce n’est un secret pour personne : les actifs, qu’ils soient cadres ou employés, verront leurs revenus baisser considérablement et inexorablement le moment de la retraite venu. Pour pallier ce ..Lire l’article

L’assurance-dépendance pour une vieillesse à l’abri du besoin
Une dépendance lourde coûte plusieurs milliers d’euros par mois, un budget impossible à financer pour la plupart des retraités. Avec une société qui vieillit, il est impératif ..Lire l’article

Les contrats Luxembourgeois
Idéal pour séduire une clientèle internationale, le contrat souscrit auprès d’une compagnie luxembourgeoise est d’une parfaite neutralité pour les personnes (souscripteurs et ..Lire l’article



Recherche dans les archives actualités "ASSURANCE" :


Par texte :
Par date :

Actualités de Mai 2018



Revavie, le futur remplaçant du Perp et du Madelin

Revavie devrait être le produit universel d'assurance-retraite en France. Proposé par la Fédération française de l'assurance, ce nouveau contrat s'adressera, en effet, à tout le monde : indépendants, artisans et commerçants, salariés, agriculteurs, sous forme individuelle ou collective, et même fonctionnaires. Il remplacera les deux produits individuels de complément de retraite que sont le Perp et le contrat Madelin, mais également les contrats d'entreprises actuels : les plans d'épargne-retraite entreprises (PERE), et les contrats articles 83 et 39. En revanche, il ne remplacera pas les deux produits d'épargne salariale : le plan d'épargne-entreprise (PEE), qui est normalement bloqué cinq ans, et le plan d'épargne-retraite collective (Perco), qui est, sauf cas de force majeure, bloqué jusqu'à la liquidation de la retraite. Ces deux produits ne seraient pas touchés par la réforme. Pour l'instant, le nouveau contrat porte le nom de code : Revavie. Il devrait permettre une sortie majoritaire en rente. Il est envisagé qu'une partie (probablement 20 %) puisse être récupérée en capital. Le contrat universel permettra à une personne changeant de statut (par exemple, passant de salarié à profession libérale) de le conserver. Il serait également transférable auprès d'un autre assureur. Des garanties dépendance pourraient être ajoutées à ce contrat. Il est envisagé de conserver les avantages fiscaux actuels pour ce nouveau produit, sans y ajouter de nouveaux atouts. Notre avis : - Il faudrait de la stabilité : le Perp a été créé en août 2003. Moins de quinze ans après son lancement, on envisage un nouveau produit et on nous parle d'épargne long terme... - Sans attraits fiscaux supplémentaires, le nouveau contrat Revavie nous paraît voué à l'échec. Il faudrait, au moins, que la déduction fiscale retenue à l'entrée soit celle du contrat Madelin, dont le plafond est le double de la déduction Perp. - Que l'on remplace le Perp et le contrat Madelin afin que les salariés et TNS disposent du même produit, on peut encore le comprendre, bien que les avantages fiscaux du Perp et du Madelin soient différents, mais que les contrats d'entreprise (articles 39 et 83) soient englobés dans la réforme nous paraît irréalisable. - Seul bon point pour Revavie : la possibilité de transférer les avoirs d'un assureur à l'autre. Source : «L'assurance d'un monde en mouvement. Bilan de l'année 2017 et perspectives 2018», FFA, 15 mars 2018.


Mai - 2018

Retour en haut de page

On augmente l'âge de la retraite, mais pas les abattements fiscaux

Le député de l'Essonne Franck Marlin a appelé l'attention du ministre de l'Economie et des Finances sur les dispositions de l'article 757 B du Code général des impôts qui sont restées inchangées depuis 1991 quant à l'âge de l'assuré (70 ans) et le montant au-delà duquel il y a des droits de mutation à payer par le bénéficiaire (0 500 euros). Or en vingt-six années, le taux d'inflation cumulé étant de 49,9 %, ce montant aurait dû passer de 30 500 euros à 45 692 euros. De plus, en France, l'espérance de vie chez les hommes est passée de 72 ans, en 1991, à 80 ans en 2017 pour les hommes, et de 81 ans, en 1991, à 85 ans en 2017 pour les femmes. Pour l'imposition des primes d'assurance-vie aux droits de succession, la limite de 70 ans et l'abattement de 30 500 € ne seront pas modifiés, a répondu le ministre, qui a rappelé que «seules les primes versées après l'âge de 70 ans sont soumises aux droits de mutation à titre gratuit en application de l'article 757 B du CGI, à l'exception, par suite, des produits afférents à ces mêmes primes». (Réponse publiée au JO le 20 février 2018, page 1422).


Mai - 2018

Retour en haut de page

8 % de clients en plus

Le nombre de clients aisés (clients ayant au moins 50 000 € d'encours chez Swiss Life France), et patrimoniaux (clients ayant au moins 250 000 € d'encours chez Swiss Life France), a augmenté de 8,2 % entre 2016 et 2017 : + 12 % sur les seuls clients patrimoniaux (24 500 clients), qui représentent 48 % des encours vie individuels à fin 2017. Rappelons que les clients patrimoniaux bénéficient chez SwissLife d'une majoration de 20 centimes sur le rendement de leur fonds en euros. Ainsi, en 2017, SwissLife a donné un taux de rendement net des frais de gestion de 1,80 % sur la plupart de ses contrats. Mais les clients gestion privée ont bénéficié à la base d'un taux de rendement de 2 % pouvant être majoré (comme pour tous les autres clients) en fonction de leur détention d'unités de compte.


Mai - 2018

Retour en haut de page

Sur le Net et à frais dégressifs

La Banque postale propose un contrat d'assurance-vie en ligne, via sa filiale de courtage EasyBourse. Accessible dès 1 000 €, EasyVie offre un support en euros et plus de 180 supports en unités de compte, dont des Trackers et SCPI. L'assureur est CNP. Pas de frais sur versements, les frais annuels de gestion sont de 0,75 % sur le fonds euros, de 0,85 % sur les UC, les frais de mandats s'ajoutent pour 0,16 % maximum. Au-delà de 200 000 € d'encours, une dégressivité des frais de gestion annuels s'applique et ceux-ci peuvent baisser jusqu'à 0,60 % sur le fonds en euros et à 0,65 % sur les UC.


Mai - 2018

Retour en haut de page

Et sur Twitter...

Altaprofits (@altaprofits), le 9 avril : «#ConseilEpargne : Prêt pour acheter sa voiture, bourses pour payer les études des enfants, crowdfunding pour créer son entreprise. Aux 3 pistes s'ajoute l'#assurance-vie. Avec la #FlatTax, elle peut financer un projet à court ou à long terme www.altaprofits.com/information/nos-conseils/4-facons-de-financer-votre-projet...» Greentech (@Greentech_sn), le 9 avril : «Comment les robo-advisors révolutionnent l'assurance-vie ? youtu.be/htpnyV94gkA? via @YouTube»


Mai - 2018

Retour en haut de page

Package complet pour les TNS

Ciprés Assurances, troisième courtier grossiste français, travaille avec cinq mille partenaires, qui sont animés par une équipe commerciale de vingt-sept inspecteurs commerciaux répartis sur toute la France, et un pôle grands comptes. Ciprés Assurances souhaite étendre son activité, tout en capi- talisant sur son positionnement historique, la protection sociale complémentaire des entrepreneurs. La première étape sera la conception d'une offre retraite pour les travailleurs non salariés.


Mai - 2018

Retour en haut de page

Et sur Twitter...

RAFA (@3A_RAFA), le 5 avril : «Bienvenue aux #CGPI #CGP pour le lancement d Innorescence @uaf_life @Spirica_France nouvelle génération d #AssuranceVie #Digitale avec le #B2BRoboAdvisor d @ActivAssetAlloc» Stern Life (@sternLife_fr), le 31 mars : «En 2017, l'#AssuranceVie a continué à procurer des rendements performants. Rendement des supports en euros : + 1,8 %. Rendement des supports en unités de compte : + 5 %, en hausse pour la 6e année consécutive #confFFA»


Mai - 2018

Retour en haut de page

Bon début d'année pour l'assurance-vie

Janvier et février marquent une tendance favorable. Le montant des cotisations collectées par les sociétés d'assurances au cours des deux premiers mois de 2018 est de 24,4 milliards d'euros (22,2 milliards d'euros sur la même période en 2017). Les versements sur les supports unités de compte représentent 31 % des cotisations. L'encours des contrats d'assurance-vie s'élève à 1 681 milliards d'euros à fin février 2018, un chiffre en progression de 3 % sur un an.


Mai - 2018

Retour en haut de page

Les préoccupations des Français

Les préoccupations des Français varient en fonction de leur âge et de leur statut : épargne et retraite préoccupent davantage les plus jeunes et les actifs ; santé et risque de dépendance concernent plutôt les plus âgés, selon l'étude menée par Harris interactive pour AG2R La Mondiale. Source : Etude Harris Interactive pour AG2R La Mondiale «Les préoccupations des Français en matière d'épargne», janvier 2018.


Mai - 2018

Retour en haut de page

Près de 8 000 milliards en assurance

Selon la BCE, le total des actifs des sociétés d'assurance de la zone euro a augmenté, s'inscrivant à 7 883 milliards d'euros au quatrième trimestre 2017, après 7 848 milliards au trimestre précédent. Les produits libellés en unités de compte représentaient 19,5 % des provisions techniques pour l'assurance-vie.


Mai - 2018

Retour en haut de page

Contrat intergénérationnel sur le Net

Fin mars, WeSave.fr a lancé une nouvelle offre WeSave Family (accessible dès 300 euros), qui permet aux responsables légaux d'un enfant de souscrire un contrat d'assurance-vie pour son compte afin de lui constituer un capital grâce une solution complémentaire au Livret A.


Mai - 2018

Retour en haut de page

Quelles sont les UC préférées ?

Les UC préférées des assurés sont les fonds structurés, les fonds patrimoniaux et/ou flexibles qui, à eux seuls, représentent plus de 50 % des versements actuels. Viennent ensuite les fonds actions et les profils de gestion.


Mai - 2018

Retour en haut de page

Légère hausse des taux longs

Les taux longs sur les obligations d'Etat à 10 ans passeraient de 0,8 %, en 2017, à 1 % en moyenne en 2018, puis à 1,3 % en 2019 et à 1,5 % en 2020, selon les estimations de la Banque de France


Mai - 2018

Retour en haut de page

Chauvins

Selon la Banque centrale, la majorité des obligations d'Etat de la zone euro détenues par les assureurs de la zone ont été émises dans le pays dans lequel se situe la société d'assurance.


Mai - 2018

Retour en haut de page

En route pour l'euro bonifié

Un fonds en euros à rendement modulable, voici ce que pourrait être l'euro bonifié. Grosso modo, le rendement serait plus faible les premières années et plus fort par la suite.


Mai - 2018

Retour en haut de page

La réforme des fonds eurocroissance

On pense déjà à moderniser l'eurocroissance qui n'est pas un succès, et dont les rendements sont difficilement compréhensibles.


Mai - 2018

Retour en haut de page

Inflation : 1,6 % en 2018

L'inflation en 2018 serait de 1,6 % selon les projections macroéconomiques pour la France établies par la Banque de France.


Mai - 2018

Retour en haut de page

Mieux que prévu !

Selon la FFA, les fonds en euros ont délivré un rendement moyen de 1,8 % en 2017. C'est plus qu'attendu !


Mai - 2018

Retour en haut de page