Info en direct    21/02/2019

Les banques ont respecté leur engagement de ne pas augmenter leurs principaux tarifs
Une étude réalisée par l'Observatoire des tarifs bancaires (Banque de France)...  lire la suite
Repli de l'inflation en janvier
Après une stabilité constatée en décembre, les prix à la consommation ont...  lire la suite
Réforme de la justice : projet de loi définitivement adopté
L'Assemblée nationale a définitivement adopté, le 18 février, le projet de loi...  lire la suite

Les souscriptions au capital des PME



Cette réduction d’impôt est prorogée jusqu’au 31 décembre 2017.

En 2016, les contribuables qui ont souscrit au capital initial ou à l’augmentation de capital de sociétés non cotées soumises à l’impôt sur les sociétés bénéficient d’une réduction d’impôt égale à 18 % des sommes versées en 2016.
Ces versements sont retenus dans la limite maximale de 50 000 € pour les célibataires et de 100 000 € pour les couples mariés ou pacsés.
Attention, cet avantage fiscal est subordonné à l’engagement de conservation jusqu’au 31 décembre de la cinquième année suivant celle de la souscription des parts. Ce délai de cinq ans n’est cependant pas requis si la cession est motivée par un décès, une invalidité ou un licenciement. Si les souscriptions dépassent les limites, l’excédent peut être reporté sur les quatre années suivantes.
 


MAJ le 20/04/2017