Info en direct    14/02/2018

Location d'une partie de la résidence principale : actualisation des limites d'exonération pour 2018
Les personnes qui louent ou sous-louent en meublé une partie de leur habitation...  lire la suite
Extension du don de jours de repos aux aidants familiaux
Adoptée fin janvier, la loi permettant le don de jours de repos au profit d'un...  lire la suite
Les revenus d'activité des non-salariés en hausse en 2015
Selon l'INSEE, tous statuts confondus, les professionnels indépendants ont...  lire la suite
 
 

 
Le marché immobilier français 2017-2018 (25e édition)
25e édition ! Depuis 1992, statistiques et analyses à l'appui, le Marché Immobilier Français apporte toute sa transparence à un secteur majeur de notre économie. Saviez-vous, pa...
Consulter
 
 

Actualités de Février 2018

: Fiscalité des versements au-delà de 70 ans
: EMTN dans un contrat
: Fusion
: N'abusez pas !
: Et sur Twitter...
: Changement de clause bénéficiaire
: En ligne et avec des ETFs
: Une gestion pilotée chez Epargnissimo
: Deux assureurs qui pensent «viager»
: Fusion de deux acteurs
: Rendements 2017 : un contraste saisissant
: Belle progression de la collecte
: L'avenir de l'assurance-vie
: Succès croissant des sites
: Grossiste en santé et prévoyance
: Et sur Twitter...
: En pleine croissance
: Affilié
: Cession
: Frais de gestion variables, des précisions
: Un partenariat d'envergure
: Belle dynamique pour les OPCI
: Prise de participation
: Ça bouge chez les asset managers
: Départ à la retraite
: Engagé
: Blockchain
: Création
: 3 ans et 5 étoiles
: Club Deal
: Partenariat stratégique
: 4 000 visiteurs
: 165 680 euros remboursés
: Digitalisation complète de la vente
: Le pouvoir d'achat immobilier recule encore un peu
: Tout savoir sur le transfert de propriété immobilière
: Tout va bien !
: A l'heure de la réalité virtuelle
: Le problème s'aggrave dans les villes moyennes et petites
: Un dynamisme sans précédent
: Un hôtel particulier vendu à plus de 5 millions d'euros
: Nouvelles implantations
: Un milliard d'euros
: Actif de bureaux
: Coworking
: Digital
: Association
: Réélu à la tête de la CCEF
: DDA reportée
: A la tête de l'Apeci
: Centré sur l'ISR
: Du marché des CGPI à celui de l'épargne en ligne
: 7e édition des Journées de l'ingénierie patrimoniale centrée sur l'immobilier
: Une belle collecte
: Partenariat
: Croissance externe
: 20 ans !
: Mise en garde
: Les associations professionnelles unies face au plafonnement de la rémunération en immobilier défiscalisant !


Recherche dans les archives actualités :


Par texte :
Par date :


Fiscalité des versements au-delà de 70 ans

Le Conseil constitutionnel (décision du 3 octobre 2017 QPC n° 2017-658) a jugé parfaitement conforme à la constitution le régime fiscal applicable aux versements effectués sur une assurance-vie au-delà de 70 ans.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


EMTN dans un contrat

Un arrêt de la Cour de cassation (2e chambre civile, 23 novembre 2017, pourvoi n° 16-22.620) confirme qu'un produit structuré peut parfaitement être un support financier d'un contrat d'assurance-vie.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Fusion

AG2R La Mondiale et le groupe Matmut sont en négociation exclusive pour étudier l'opportunité d'un projet de rapprochement. Celui-ci pourrait être effectif au 1er janvier 2019, sous réserve de l'accord des instances et des agréments des autorités compétentes.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


N'abusez pas !

En 2007, un particulier souscrit un contrat d'assurance-vie et y investit 30 000 €. Six ans plus tard, en 2013, il invoque le manquement de l'assureur à son obligation d'information et demande le remboursement de la somme versée (Cour de cassation, 2e chambre civile, 5 octobre 2017, pourvoi n 16-22557).
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Et sur Twitter...

Covéa (@groupecovea), le 11 janvier : «Philippe Maso y Guell Rivet est nommé nouveau directeur général de @MMAssurances, Edouard Vieillefond prend la direction générale de @GMF_assurances. Stéphane Duroule est confirmé à la direction générale de@MAAF-Assurances. Pour en savoir plus http://bit.ly/2D1fNtR»
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Changement de clause bénéficiaire

En 1996, Jean X a souscrit un contrat d'assurance-vie et désigné, lors de la signature du contrat, sa soeur, Mme X, comme bénéficiaire. Il décède en décembre 2011. Sa nièce, Mme Y sollicite ensuite le versement du capital en se prévalant d'une lettre adressée le 25 août 2011 à l'assureur par Jean X, et mentionnant de la main de ce dernier «changement de bénéficiaire le 19 août 2011» et comportant, selon elle, la modification de la clause bénéficiaire à son profit. Le problème, c'est que l'assureur n'était pas en possession de cette lettre, soit qu'il ne l'a jamais reçue, soit qu'elle a été égarée. L'affaire est allée en justice : la Cour de cassation qui a jugé dans le même sens que la cour d'appel a décidé «qu'il appartenait à Mme Y de prouver la volonté du défunt de la désigner comme bénéficiaire de l'assurance-vie» (Cour de cassation, 2e chambre civile, 8 juin 2017, pourvoi n° 16-20641). Notre recommandation : Jean X aurait dû envoyer en lettre recommandée, avec demande d'avis de réception, son changement de bénéficiaire ou encore vérifier formellement que l'assureur avait bien pris en compte cette modification. Jean X aurait pu aussi déposer la clause chez un notaire ou la mentionner dans un testament, et la faire enregistrer au fichier central des dispositions des dernières volontés, tout en en avertissant l'assureur. Attention quand un contrat garantit un prêt Quelques mois après avoir perçu les capitaux d'une assurance-vie à la suite du décès de l'assuré, les quatre bénéficiaires sont poursuivis par une banque en remboursement du prêt garanti par le contrat. Jocelyne X qui avait souscrit le 9 novembre 1993 un contrat a ensuite délégué en 2006 le bénéfice ce cette assurance-vie à la banque BNP Paribas en garantie d'un prêt. Elle est décédée en juin 2011 en désignant quatre bénéficiaires. Le 12 septembre 2011, l'assureur a réglé à chacun des quatre bénéficiaires la somme de 43 127 €. BNP Paribas a réclamé le paiement du solde d'un prêt immobilier souscrit par Jocelyne X ; l'assureur a alors mis en demeure chacun des quatre bénéficiaires du contrat de lui restituer 37 195 €. Un seul bénéficiaire, Fabrice Y, s'est spontanément exécuté, puis a assigné les trois autres en répétition de l'indu. Les trois autres bénéficiaires ont refusé de rembourser la somme réclamée, avec intérêts au taux légal. Mais ils ont eu tort, et ils ont été condamnés à rembourser le prêt (Cour de cassation, 1re chambre civile, 25 octobre 2017, pourvoi n° 16-23620).
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


En ligne et avec des ETFs

La FinTech Nalo a lancé un contrat d'assurance-vie en ligne, Nalo Patrimoine, dont l'assureur est Generali et qui présente la particularité d'une gestion sous mandat basée sur les ETFs.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Une gestion pilotée chez Epargnissimo

Epargnissimo, courtier en ligne, propose désormais une gestion pilotée par Carmignac dont l'univers d'investissement est constitué de plus de quinze fonds maison. Le mandat d'arbitrage est disponible dès 1 000 €. Les frais de mandat sont de 0,20 % sur les unités de compte, soit 0,80 % au total, y compris les frais de gestion du contrat.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Deux assureurs qui pensent «viager»

Agéas France et Apicil proposeront de nouvelles unités de compte dans leurs contrats d'assurance-vie. Il s'agira de parts de la SCI ViaGénérations gérée par Turgot AM qui investit dans des logements occupés par des personnes âgées souhaitant vendre leur bien tout en conservant le droit d'y habiter leur vie entière.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Fusion de deux acteurs

La fusion de Foyer International SA et IWI International Wealth Insurer SA a permis de regrouper les activités sous une dénomination commune : Wealins, dont le nom vient de l'association de «Wealth» et d'«Insurance».
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Rendements 2017 : un contraste saisissant

Les rendements actuellement dévoilés pour 2017 s'affichent entre 1,20 et 4,05 % pour les trois catégories de fonds en euros. Les fonds en euros classiques : de 1,20 % à 2,80 % Au plancher, on note 1,20 % pour Multi Vie et Livret Vie de Mutavie, 1,80 % pour Actiplus et Actiplus Option toujours de Mutavie. On passe la barre des 2 % avec les contrats suivants : 2,02 % pour Actepargne 2, Livret RM, Livret Jeune'Avenir et Rentépargne de La France Mutualiste. 2,05 % nets pour les fonds en euros des contrats Assurance vie Responsable et Solidaire, Perp Maif et Nouveau Cap de Parnasse Maif. 2,10 % pour Multéo, Compte Libre Croissance, Altinéo et Certigo de GMF Vie. Afer, le plus vendu et le plus ancien de tous les contrats d'assurance-vie (52 milliards d'encours), distribue 2,40 %, contre 2,65 % en 2016. Le fonds en euros de Gaipare sert 2,65 % pour 2017, contre 2,90 % en 2016. Monceau Assurances annonce des taux 2017 en légère augmentation : 2,80 % pour Dynavie (2,50 % en 2016), 2,70 % pour Carnet Multi Epargne (2,52 % en 2016). Ces taux se situent au sommet des fonds en euros classiques. Les fonds en euros immobiliers Pour le moment, seul Sécurité Pierre Euro du contrat Sérénipierre de Primonial, dont l'assureur est Suravenir, a fait connaître sa performance : 3,40 % pour 2017 (3,60 % en 2016). Investi à 80 % en immobilier tertiaire (bureau, santé et commerce), il a tiré parti de sa bonne gestion locative. Hélas on ne peut y investir que 35 % de son versement, on est obligé de placer 50 % en UC et 15 % dans un autre fonds euros ou des UC. Les fonds en euros dynamiques 2 à 4 % C'est encore Primonial qui tient l'affiche avec deux fonds dynamiques. Sécurité Flex Euro délivre 2,40 % (2,15 % en 2016). Dynamisé à hauteur de 20 % maximum par une poche flexible, les 80 % restants étant investis sur l'actif général de Suravenir, ce fonds en euros est accessible sans contrainte d'UC. Sécurité Target Euro, fonds en euro dynamique du contrat Target+ de Primonial, dont l'assureur est Oradéa Vie, donne 4,05 %, après avoir servi, en 2016, un taux de 2,40 %. Souscrire à ce fonds impose, cependant, de verser 40 % sur des UC. Ces premiers résultats sont satisfaisants, mais les nombreux bancassureurs qui n'ont pas encore communiqué leurs rendements 2017 (à l'heure où nous écrivons ces lignes) se situeront probablement en dessous de ces chiffres. Dans ces conditions, le rendement moyen net 2017 des fonds en euros pourrait être de 1,50 à 1,60 %. Leurs rendements sont encore trop généreux... Lors de la conférence de l'ACPR sur «Les pratiques commerciales et la protection de la clientèle», Bernard Delas, vice-président de l'Autorité de Contrôle prudentiel et de résolution, a dans son discours rappelé que «Dans l'environnement actuel de taux bas, les produits d'assurance-vie en euros offrent des rendements qui, bien qu'encore élevés, se sont beaucoup réduits ces dernières années. Ce mouvement de baisse des rémunérations servies doit se poursuivre. Je profite d'ailleurs de cette tribune pour appeler, cette année encore, les assureurs à la modération dans la fixation du taux de revalorisation de leurs contrats. Le marché doit en effet prioritairement s'attacher à constituer les provisions qui lui permettront de faire face à ses engagements, quelles que soient les circonstances et notamment dans les deux scénarios adverses les plus redoutés. Une brutale remontée des taux d'intérêt ou la prolongation pour une durée très longue de taux très bas». Rappel des taux moyens 2016, 2015 et 2014 Selon l'ACPR dans ses «Analyses et synthèses Supplément n° 84», le taux de revalorisation moyen des fonds euros des contrats individuels, net de frais de chargement (mais avant prélèvements sociaux), s'élevait à 1,93 % au titre de 2016, après 2,27 % en 2015 et 2,54 % en 2014.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Belle progression de la collecte

Selon le Commissariat aux assurances du Luxembourg, sur les neufs premiers mois de l'exercice 2017 l'encaissement en assurance-vie progresse de façon importante avec une croissance de 16,74 %, qui repose exclusivement sur les unités de compte dont les primes augmentent de 38,22 %, alors que l'encaissement relatif aux produits à rendements garantis recule de 21,63 %.Le mouvement de baisse des rendements des assurances-vie en euros risque de se poursuivre les prochaines années.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


L'avenir de l'assurance-vie

Le gouvernement et les professionnels du secteur cherchent à faciliter l'investissement des assureurs dans des actifs longs pour financer les entreprises et l'économie. Une affaire à suivre.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Succès croissant des sites

24 % des clients patrimoniaux (qui disposent en moyenne de 25 000 € à investir) sont prêts à placer de l'argent sur une épargne digitale (baromètre Deloitte/WeSave «Les Français et l'épargne digitale»).
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Grossiste en santé et prévoyance

Apicil, Gresham, MBTP et Miel Mutuelle mutualisent leur expertise sur les risques santé et prévoyance pour créer une nouvelle marque de distribution à destination des courtiers spécialisés : Veralti Courtage.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Et sur Twitter...

Grisbee (@grisbee_app), le 18 janvier : «Assurance-vie : l'Afer veut croire à un rebond des taux en 2018... enfin ! http://bit.ly/2mLO1HP #Patrimoine» Haussmann Notaires (@ParisNotaires), le 15 janvier : «Assurance-vie : Prévoir une clause bénéficiaire en démembrement de propriété permet d'opérer une double transmission et de prévoir l'attribution du capital décès en usufruit et en nue-propriété».
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


En pleine croissance

Alors que ses encours ont augmenté de 40 % l'an passé pour atteindre 150 M€, Otea Capital a recruté Jean-Baptiste Brette en tant que directeur de la gestion privé. Passé par BNP Paribas, où il a été pendant cinq ans gérant de portefeuille, puis par la Financière de l'Echiquier pendant huit ans, où il a respectivement assumé les responsabilités de gérant privé, directeur adjoint, puis directeur de la gestion privée, il sera en charge du développement de la gestion privée, ainsi que de l'offre de gestion sous mandat pour la partie bancaire et de délégation de gestion pour la partie assurance auprès des CGPI. Par ailleurs, la société a créé un nouveau fonds thématique : Otea Energy, un OPCVM actions monde qui aura notamment un biais marqué sur le pétrole.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Affilié

Seeyond devient un affilié de Natixis IM. Seeyond, qui était jusqu'ici le pôle d'expertise en gestion quantitative de Natixis AM, elle-même affiliée de Natixis IM, a pour ambition de doubler ses encours à horizon 2021 et de renforcer son développement à l'international.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Cession

Le groupe Advenis a annoncé avoir noué un partenariat avec C-Quadrat (plus de 10 Md€ sous gestion) relatif à sa société de gestion Advenis IM. Par cet accord, la société de gestion luxembourgeoise acquiert 51 % du capital. Parallèlement, Advenis SA conserve la gestion de ses SCPI via la création d'Advenis REIM. Le prix pour cette opération, qui reste soumise notamment à l'agrément de l'AMF, a été fixé à 2,4 M€. A travers cette opération, et outre ses expertises de gestion en actions européennes notamment, Advenis apporte sa plate-forme de gestion de portefeuille en France, et C-Quadrat son expérience, sa taille critique, et son savoir-faire à l'échelle européenne dans ce secteur.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Frais de gestion variables, des précisions

Annoncée en octobre 2017, la mise en place de frais de gestion variables sur une partie des fonds actions de Fidelity distribués en Europe se précise. L'asset manager en a dévoilé les modalités. Elle prend la forme d'une réduction de 0,10 pb des frais de gestion fixes ; et de l'application d'une fourchette de frais variables allant de - 20 à + 20 pb, selon la sur ou sous-performance réalisée par rapport à l'indicateur de référence, net de tous frais ; Les niveaux maximum et minimum de frais de gestion seront atteints lorsque le fonds surperforme l'indicateur de référence de + 2 % (plafond) ou sous-performe de - 2 % (plancher) sur une base annuelle et sur une période de trois ans glissants. Cette nouvelle tarification proposée aux investisseurs est ouverte à compter du 1er mars et sera d'abord appliquée aux catégories de parts sans rétrocession de commissions de dix fonds actions gérés activement (près de 17 % des encours sous gestion des fonds actions de Fidelity). Les clients étant investis via des mandats et fonds dédiés auront accès à une version sur mesure de ce nouveau modèle de tarification. Par ailleurs, la société expose s'être également engagée à réduire les frais de gestion fixes d'un niveau au moins équivalent au coût de la recherche externe, dont le coût s'établit à 2,28 pb pour l'ensemble de sa gamme. L'abaissement des frais de gestion fixes de 10 pb est donc quatre fois supérieur au coût de la recherche externe. Fidelity précise que cette nouvelle politique de frais «constitue une approche véritablement innovante dans la manière d'aligner de façon plus juste les intérêts des clients avec ceux des gérants, tout en démontrant (son) engagement envers une gestion active efficace, deux défis auxquels notre industrie doit faire face et ne peut plus ignorer».
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Un partenariat d'envergure

La Financière de l'Echiquier (LFDE) et le groupe Primonial se sont rapprochés via un partenariat stratégique afin de «créer ensemble un leader français et européen de l'asset management à destination d'une clientèle de particuliers et d'institutionnels». Selon l'accord signé le 30 novembre dernier, LFDE devrait acquérir les activités de gestion d'actifs financiers de Primonial (AltaRocca AM et Stamina AM, regroupées sous la marque Primonial IM), tandis que Primonial prendra une participation de 40 % au capital de LFDE, devenant un actionnaire de référence aux côtés des fondateurs majoritaires, Didier Le Menestrel et Christian Gueugnier. Par ailleurs, Christophe Mianné, qui avait rejoint le groupe en juin dernier en tant que directeur général, devient le directeur général de LFDE, tout en gardant sa fonction de directeur général délégué de Primonial en charge de l'asset management. Le conseil d'administration de LFDE sera présidé par Didier Le Menestrel, actuel P-DG, et Christian Gueugnier restera directeur général délégué. Avec cette opération, LFDE gérera plus de 10 Md€ et renforcera sa position dans la gestion obligataire, tout en bénéficiant des capacités de distribution de Primonial. Ce rapprochement devrait être finalisé d'ici la fin du premier trimestre.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Belle dynamique pour les OPCI

Avec le concours de l'Ieif, l'Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim) et l'Association française de la gestion financière (AFG) ont publié la deuxième édition de l'étude du marché des OPCI 2017, qui concerne aussi bien les OPCCI grand public que ceux destinés aux investisseurs institutionnels. Avec un actif brut global sous gestion de plus de 78 Md€ à fin 2016, contre seulement 35 Md€ trois ans plus tôt, les OPCI, qu'ils soient grand public ou professionnels, ont connu une véritable envolée ces dernières années. La croissance de l'encours des OPCI destinés aux particuliers (10,4 Md€ à fin 2016, contre 1,2 Md€ en 2013) démontre que ce véhicule a trouvé toute sa place dans l'épargne des particuliers, notamment au travers des contrats d'assurance-vie, et contribue à la diversification de leur patrimoine sur la base d'un actif réel. Quant aux OPPCI, leur actif brut s'élève à 67,7 Md€ à fin 2016 (contre 33,4 Md€ à fin 2013), réparti quasi intégralement dans de l'immobilier détenu directement ou indirectement à travers des participations contrôlées. Cette dynamique industrielle soutenue se retrouve également dans le nombre de véhicules en circulation (279 OPPCI à fin 2016, soit quasiment le double de 2013, et 13 OPCI grand public). Le nombre de sociétés de gestion de portefeuilles disposant d'un agrément pour gérer des actifs immobiliers est, quant à lui, passé de 68 en 2013, à 101 à fin 2016.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Prise de participation

Via sa filiale Arkéa Investment Services dédiée à la gestion d'actifs et à la banque privée, le Crédit mutuel Arkéa a pris une participation de 15 % du capital de Mandarine Gestion. La société de gestion créée par Marc Renaud compte s'appuyer sur le groupe bancaire pour accélérer son développement en France et à l'étranger. Créée en 2008, elle gère 3,2 Md€ d'actifs (dont 40 % hors de France) et compte 35 collaborateurs. Les expertises de Mandarine Gestion viendront compléter et enrichir l'offre de gestion d'Arkéa Investment Services. Cette opération confirme les ambitions du Crédit mutuel Arkéa pour ses activités d'asset management et en banque privée. Organisée selon un modèle multi-boutiques, Arkéa Investment Services compte six expertises complémentaires : Mandarine Gestion, Federal Finance Gestion, Schelcher Prince Gestion, Arkéa Banque privée, Swen Capital Partners, et Vivienne Investissement, une FinTech de gestion quantitative.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Ça bouge chez les asset managers

Laurent Gonon a été nommé directeur des gestions de BFT Investment Managers et devient membre du comité exécutif de cette filiale d'asset management d'Amundi. Actuaire de l'Institut de science financière et d'assurance (ISFA) de Lyon (1995), il a commencé sa carrière en 1995 au sein de BNP Paribas Cardif Assurances en tant qu'actuaire, puis gérant de portefeuille obligataire. Entre 2000 et 2006, il est successivement gérant de portefeuille Fixed Income chez Société générale AM, puis chez Axa IM. Il rejoint Amundi, en 2006, en tant que gérant de porte- feuille obligataire, avant d'être nommé responsable gestion inflation en 2010. Depuis 2015, il était directeur gestion taux au sein de BFT IM. Fidelity International a nommé Michael Gibb en qualité de directeur de l'investissement responsable, fonction nouvellement créée. Il aura pour mission de superviser la stratégie et la politique de Fidelity en matière d'engagement et de votes aux assemblées générales, ainsi que l'intégration de critères ESG dans la gestion active. Michael Gibb dispose de plus de dix-sept années d'expérience dans l'investissement. Il a commencé sa carrière comme gérant de portefeuille actions Asie et a collaboré avec de nombreuses sociétés de gestion. Il est titulaire d'un MBA de l'université d'Edinbourg Business School. Crédit mutuel Arkéa a nommé Sébastien Barbe au poste de président des directoires d'Arkéa IS. Diplômé de l'ENSIMAG en 1994, il a commencé sa carrière en 1995 à la Caisse nationale du gendarme et chez Amundi (ex-Crédit agricole AM) où il devient gérant. En 1999, il prend la responsabilité de la gestion obligataire, convertible et structurée chez Rothschild & Cie Gestion. En 2011, il rejoint Schelcher Prince Gestion et en devient directeur général et directeur de la gestion. Sous sa direction, les encours sont passés de 1,7 à 4,8 Md€. Après plus de dix-neuf années chez Schroders et une carrière d'investisseur de trente-deux ans, Geoff Blanning, responsable du pôle dette émergente à performance absolue & matières premières, a décidé de prendre sa retraite et quittera Schroders en avril 2018. La responsabilité du pôle est confiée à Abdallah Guezour. Abdallah Guezour a rejoint Schroders en 2000 et travaille avec Geoff Blanning depuis plus de vingt ans. Par ailleurs, Mark Lacey, qui a travaillé en étroite collaboration avec Geoff Blanning au cours des trois dernières années en tant que gérant sur les stratégies matières premières de Schroders, a pris la tête de cette partie de l'équipe et la responsabilité du secteur de l'énergie, depuis janvier 2018. Natixis CIB vient de recruter Danae Mancuso pour renforcer sa présence dans la région Rhône-Alpes. Diplomée d'un master en finance de la Skema Business School, elle était auparavant chez CBT Gestion au sein de l'équipe de gestion fonds actions.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Départ à la retraite

Franklin Templeton a annoncé qu'après plus de trente années au sein de la société, Mark Mobius avait annoncé son intention de prendre sa retraite. Tout en continuant à partager ses connaissances, il a cédé progressivement la gestion du groupe à Stephen Dover qui a été nommé CIO du TEMG (Templeton Emerging Markets Group) et la gestion quotidienne des fonds à d'autres membres expérimentés.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Engagé

NN IP adhère à Climate Action 100 +, une initiative quinquennale des investisseurs visant à inciter les plus grands émetteurs de CO2 à réduire leurs émissions, à renforcer leur reporting financier lié au climat et à améliorer leur gouvernance en matière de changement climatique.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Blockchain

Lors d'une phase de test, BNP Paribas AM a réalisé avec succès sa première transaction de souscription dans un fonds en utilisant la technologie blockchain.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Création

Sagara Financière, telle est le nom de cette société de gestion créée et présidée par Fabrice Moullé-Berteaux, qui s'adresse essentiellement aux investisseurs privés. L'équipe développe une approche de gestion par les risques, fondée sur une méthodologie quantitative propriétaire. La société propose deux fonds : Sagara US Equity Premium et Sagara Europe Equity Premium, tandis que les fonds Sagara Patrimonial et Sagara Systématique compléteront la gamme prochainement.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


3 ans et 5 étoiles

Le FCP Sofidy Selection 1 a obtenu les cinq étoiles Morningstar. Ce fonds investi sur les foncières cotées vient de fêter ses trois ans avec, sur cette période, une performance de + 53,02 %.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Club Deal

Spécialiste de l'investissement Club Deal en immobilier commercial, Baltis Capital réalise une nouvelle acquisition pour le compte d'un investisseur privé. L'actif est occupé depuis plusieurs années par La Poste et est situé en coeur de ville de Poissy (Yvelines).
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Partenariat stratégique

Kaufman & Broad a signé un partenariat stratégique avec le groupe Serenis pour la création de Cosy Diem, une société de gestion de résidences seniors.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


4 000 visiteurs

Le congrès de l'Immobilier 2017, qui se tenait du lundi 11 au mardi 12 décembre, et qui a rassemblé comme chaque année tous les métiers de l'immobilier, a accueilli près de 4 000 visiteurs sur deux jours autour de 8 000 m2 d'exposition, trente ateliers et deux cents exposants.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


165 680 euros remboursés

Koregraf (ex-Crowdfundingimmo.fr) a remboursé les investisseurs ayant participé au financement de sa 12e opération immobilière, Villa del Mar, située à La Seyne-sur-Mer (Var). Cette opération, qui avait récolté 152 000 € en janvier 2017, a permis aux souscripteurs de percevoir un rendement annuel net de 9 %.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Digitalisation complète de la vente

Le promoteur immobilier Bricqueville a signé avec LegaLife un partenariat afin de proposer à ses clients la digitalisation complète du processus de vente de ses programmes immobiliers. De la rédaction du contrat de réservation à la signature de l'acte de vente, les acquéreurs pourront accomplir l'ensemble des formalités d'acquisition de leur appartement sur Internet avec une sécurité et une ergonomie maximale.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Le pouvoir d'achat immobilier recule encore un peu

Alors que le pouvoir d'achat immobilier avait fortement baissé lors du précédent palmarès de décembre dressé par Meilleurtaux.com, il confirme la tendance au mois de janvier, comme le suggère la note d'analyse du courtier en crédit en ligne. Ainsi, «les taux observés étant en baisse par rapport à notre dernière analyse en décembre dernier, seules les villes où les prix augmentent voient leur pouvoir d'achat immobilier diminuer par rapport à la fin de l'année 2017, explique alors Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com. Parmi les cinq villes qui voient leur pouvoir d'achat immobilier baisser, c'est très infime pour quatre d'entre elles avec seulement un mètre carré de moins.» Saint-Etienne, toujours numéro 1 perd toutefois 4 m2, tout comme Nîmes, mais affiche toujours et très loin devant les autres grandes villes de France la plus belle surface finançable pour 1 000 € par mois avec 151 m2. Il faut toutefois noter qu'entre décembre 2016 et aujourd'hui, cette ville a perdu 13 m². Au niveau des progressions, Le Mans gagne 3 m2, Le Havre 2 m2, et Reims, Grenoble, Marseille, Toulouse, Strasbourg et Paris gagnent 1 m2. Restent stables Angers, Dijon, Montpellier, Rennes, Lille et Bordeaux.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Tout savoir sur le transfert de propriété immobilière

Ce manuel a pour but de retracer le circuit d'un acte de vente immobilière, depuis l'ouverture du dossier avec la mise en vente d'un bien jusqu'à la clôture du compte client après la signature de l'acte authentique et la publication de l'acte au service de publicité foncière. Tous les contrats liés au droit immobilier sont étudiés : mandat de vente, promesse unilatérale de vente, compromis, contrat de réservation, vente en Vefa, contrat de vente d'un bien en copropriété, contrat de prêt immobilier, contrat de bail d'habitation, ainsi que la fiscalité s'y rattachant. L'ouvrage énonce les prescriptions, précautions et recommandations à observer pour sécuriser le transfert de propriété immobilière, applicables depuis la loi Alur et la loi Macron. Les contrats immobiliers - Formalités et nouvelles dispositions : loi Alur, loi Macron, de Mélanie Monteillet-Geffroy, aux éditions Séfi, collection les Pédagogiques, 206 pages. Un livre à retrouver dans la rubrique «Librairie du patrimoine», page 69, au prix de 19,95 € (frais de port inclus pour la France métropolitaine).
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Tout va bien !

Avec presque un million de logements vendus en 2017, le marché immobilier a enfin retrouvé le dynamisme de 2007, selon la Fnaim. Cet engouement a engendré une hausse des prix au mètre carré de + 4,2 % entre 2016 et 2017 avec, pour une fois, non pas Paris, mais Bordeaux en tête. En 2018, le dynamisme des ventes devrait perdurer, mais la hausse des prix devrait être plus modérée : + 2 % envisagés.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


A l'heure de la réalité virtuelle

Pionnier dans la réalisation de visites immobilières virtuelles, smartVR studio sort son guide pratique sur l'utilisation de la réalité virtuelle (VR) dans le secteur de l'immobilier. Véritable révolution technologique, la VR permet aujourd'hui de se transporter dans un lieu sans avoir à se déplacer, de visiter un bien qui n'existe pas encore, mais aussi de personnaliser les espaces selon les désirs du client. Des possibilités infinies qui séduisent de plus en plus les acquéreurs et constituent le futur de la vente immobilière pour les agences et promoteurs. Un livre à télécharger gratuitement sur le site de la société.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Le problème s'aggrave dans les villes moyennes et petites

Entre 1999 et 2014, le taux de vacance s'est accru de 1 % en moyenne dans l'Hexagone, selon une étude sur quinze de la Fnaim, passant de 6,9 à 7,9 %, soit 700 000 logements supplémentaires inoccupés. Principalement touchés par ce phénomène d'augmentation de la vacance : les centres urbains des petites et moyennes agglomérations qui vont devoir prendre des mesures pour stopper cette hémorragie... Cette évolution du taux de vacance moyen cache des disparités entre territoires. Si elle est deux fois plus élevée (+ 2 %) dans les agglomérations de moins de 200 000 habitants, elle est égale à la moyenne nationale dans les agglomé-rations comptant entre 200 000 et 500 000 habitants, mais est inférieure dans les zones urbaines très peuplées. La vacance n'augmente pas dans lesvilles affichant entre 500 000 et 2 millions d'habitants et baisse dans l'agglomération parisienne (- 1,5 %). En 2014, il y avait en France 2,7 millions de logements vacants.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Un dynamisme sans précédent

Après une forte baisse des prix et des volumes, consécutive à la crise économique de 2008, puis un redressement dès l'été 2015, le marché de l'immobilier ancien a connu un dynamisme sans précédent cette année, malgré de fortes tensions relevées depuis le début de l'automne, selon le réseau immobilier Laforêt. Déjà en forte hausse en 2016 par rapport à 2015 (+ 14 %), la demande croît encore en 2017 de 11 % au niveau national. Une demande qui se concentre massivement dans les zones urbaines.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Un hôtel particulier vendu à plus de 5 millions d'euros

Barnes, spécialisé dans l'immobilier résidentiel haut de gamme, vient de vendre l'ancienne Maison de l'avocat, un hôtel particulier de 750 m2 situé dans le centre de Nantes, présenté au prix de 5 200 000 € ! Une demeure cossue acquise en 2009 par un célèbre footballeur international qui a été achetée par un industriel nantais. Construite au XIXe siècle et entièrement rénovée entre 2009 et 2012 par un architecte de renom, cette demeure est inscrite au patrimoine nantais. Le rez-de-chaussée comprend une cuisine ouverte, ainsi que trois grandes pièces de réception donnant sur un jardin paysagé de 1 700 m2, orienté au sud. Le premier étage se répartit en quatre suites somptueuses, tandis que le second se compose de quatre autres chambres avec leur salle de bains privative. Un sous-sol, ainsi qu'une dépendance, à rénover complètent ce bien.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Nouvelles implantations

Fundimmo, plate-forme française de Crowdfunding 100 % immobilier lancée en 2015, engage son déploiement en régions et s'implante à Lyon, Bordeaux et Nantes, trois villes qui détiennent la palme de l'attractivité.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Un milliard d'euros

Deutsche AM a finalisé le transfert vers son activité d'investissement immobilier d'un portefeuille immobilier d'un milliard d'euros géré pour le compte de son client institutionnel allemand Bayerische Ärzteversorgung (BAV). Le portefeuille se compose de seize propriétés situées dans dix pays à travers l'Europe, dont l'Angleterre, l'Ecosse, la France, l'Italie, les Pays-Bas, la Suède et la Finlande, ainsi qu'aux Etats-Unis.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Actif de bureaux

Pour le compte de son fonds Keys Selection, Keys AM acquiert 4 110 m2 de bureaux à Saint-Ouen auprès du groupe Cardinal. Situé à proximité immédiate des Puces, cet actif de bureaux qui développe une surface d'environ 4 110 m2 répartie sur six étages est un immeuble de dernière génération aux prestations haut de gamme.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Coworking

Longtemps cantonnés au «Silicon Sentier», les espaces de coworking se multiplient dans les quartiers d'affaires traditionnels. En moyenne cette année, un espace de coworking s'est ouvert tous les mois, deux fois plus qu'en 2016 selon un rapport du cabinet Arthur Loyd. Cette réorganisation du travail séduit au-delà du monde des start-up : preuve en est, la foncière Hines France a acquis un immeuble de bureaux à La Défense pour le transformer en espace de coworking. Hines possède notamment le marché Saint Germain et l'ancienne Pinacothèque à Paris.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Digital

WeSave a lancé sa plate-forme d'agrégation et de conseil sur le patrimoine. Re-baptisée WeSave Conseil (en lieu et place de WeLearn), l'offre est ouverte gratuitement à l'ensemble de ses clients. Les autres épargnants pourront l'utiliser seulement après avoir été parrainés par un client de WeSave ou s'être inscrits sur une liste d'attente sur conseil.wesave.fr.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Association

Moniwan et Testamento viennent de signer un partenariat. Quatre ans après avoir lancé son site, Testamento collabore avec les banques, compagnies d'assurance et mutuelles pour démocratiser l'anticipation successorale. En effet, la FinTech permet de réaliser en quelques clics un Kit Info Succession gratuit et personnalisé. Le Kit Info permet de comprendre comment se passerait sa succession si elle n'était pas préparée, puis d'agir selon ses besoins. Un testament peut même être réalisé en ligne, puis enregistré par un notaire, partenaire de Testamento. L'offre de Moniwan est déployée aujour-d'hui sur l'immobilier collectif : les SCPI. Incubée par le groupe La Française, Moniwan permet à l'investisseur de devenir acteur de son épargne. Afin d'apporter une offre toujours plus complète à leurs clients respectifs, Moniwan et Testamento s'associent et partagent leurs savoir-faire complémentaires.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Réélu à la tête de la CCEF

Pour la quatrième fois consécutive, André-Paul Bahuon a été réélu, à l'unanimité, président de la CCEF lors du renouvellement de son bureau. Ancien président de l'Ordre des experts-comptables Paris Ile-de-France (2004 à 2008), il est également le fondateur du cabinet d'expertise-comptable Créatis Groupe et du groupement de cabinets Différence.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


DDA reportée

Comme attendu, la Commission européenne a suivi le 20 décembre la demande du Parlement pour repousser la date de mise en oeuvre de la Directive sur la distribution d'assurances du 23 février au 1er octobre prochain.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


A la tête de l'Apeci

Stéphane Vidal (président du groupe Primonial) a été élu pour trois ans à la tête de l'Apeci (Association professionnelle des entreprises de conseil en investissement). Il remplace ainsi Meyer Azogui. L'Apeci est un think-tank né, en 1995, de la volonté de dirigeants d'entreprises de distribution de produits d'investissement de partager leurs expériences (dirigeants de réseaux, plates-formes de distribution, compagnies d'assurance et asset managers). L'association compte quarante-sept membres, 43 dirigeants de société en exercice et 4 membres d'honneur. Le conseil d'administration nouvellement élu est composé de Meyer Azogui (Cyrus Conseil), Daniel Collignon, (Spirica), Antoine Delon (Linxea), Bernard Le Bras (Suravenir), Bruno Narchal, (Crystal Finance), Thierry Sévoumians (La Française AM), Karine Szenberg (Schroders), Stéphane Vidal, et Paul Younès (UFF).
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Centré sur l'ISR

Athos Patrimoine applique désormais un filtre ESG à l'ensemble de son offre. Le cabinet créé en 2009 par Bertrand Tourmente a décidé de se focaliser sur les fonds affichant une bonne prise en compte des critères ESG. En complément, une «option ESG» permet à ses clients de bénéficier d'une allocation constituée des meilleurs fonds ISR.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Du marché des CGPI à celui de l'épargne en ligne

L'ancien directeur général d'UAF Life Patrimoine, Marie-Anne Jacquier a rejoint mes-placements.fr (plus de 1,2 Md€ d'encours pour 7 M€ de chiffre d'affaires à fin 2017), la plate-forme épargne et assurance-vie en ligne pour accélérer le développement de la structure. Objectif : en faire le leader indépendant de l'épargne en ligne, dans un marché en pleine mutation. Marie-Anne Jacquier devient ainsi directeur général associé. Elle est diplômée de l'EM Lyon et du DU de Gestion de patrimoine de l'Aurep. Elle oeuvre sur le marché de la gestion de patrimoine depuis 2001. Elle a contribué au développement de FIP Patrimoine, en tant que directeur associé jusqu'en 2009, date à laquelle elle a rejoint le groupe April. Elle a assuré, ensuite, pendant neuf années la direction générale d'April Patrimoine, devenu depuis UAF Life Patrimoine, plate-forme du Crédit agricole assurances dédiée aux CGPI qui a franchi le seuil des 3 Md€ d'encours.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


7e édition des Journées de l'ingénierie patrimoniale centrée sur l'immobilier

La septième édition des Journées de l'ingénierie patrimoniale se déroulera les 7 et 8 février prochains au pavillon Dauphine, à Paris XVIe. Cette année, le thème central sera « Investissement immobilier : stratégie et fiscalité ». En effet, Michel Tirouflet, président du comité de programme, expose que l'investissement en immobilier n'a été traité que « partiellement et pas de façon globale » lors des six dernières éditions des JIP et que «les changements politiques récents sont susceptibles de bouleverser la fiscalité de l'immobilier qui apparaît comme un domaine plutôt mal aimé du nouveau président de la République», alors qu'il s'agit d'un «secteur considérable, d'abord dans l'économie générale du pays, et ensuite dans le patrimoine des Français». Dès lors, le comité de programme, constitué de diverses personnalités de l'univers du droit et du patrimoine, a établi un programme de conférences réparties sur les deux journées. La participation est fixée à 450 € HT (350 € HT en cas de détention d'un code partenaire obtenu auprès d'un organisme ou média partenaire ; 85 € HT pour les étudiants). L'inscription en ligne est obligatoire. Les modules en plénière peuvent être comptabilisés comme des heures de formation continue.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Une belle collecte

L'an passé, le groupe Primonial a réalisé 5,51 Md€ de collecte brute (4,49 Md€ nette), contre 5,87 Md€ en 2016 : 4,03 Md€ pour le compte de particuliers (+ 25 %) et 1,48 Md€ auprès des institutionnels, contre 2 644 M€, année exceptionnelle avec deux opérations qui comptaient pour 2 188 M€. Au 31 décembre, ses encours (gérés/conseillés) atteignaient 23,44 Md€ (19,02 Md€ un an plus tôt, + 23,2 %). Par gamme de produits, la collecte se décompose de la manière suivante : - 978 M€ en assurance vie, porté par le contrat Sérénipierre pour près de 677 M€, avec notamment le fonds euros phare Sécurité Pierre Euro pour 250 M€. La partie UC atteint 569 M€, soit 58 % de la collecte (+ 10 points) ; - 889 M€ en asset management OPCVM, dont 524 M€ via la multiboutiques Primonial IM : 214 M€ à destination de clients particuliers, au travers de l'assurance-vie principalement, et 310 M€ pour la partie institutionnels ; - 2 Md€ pour les fonds immobiliers de Primonial REIM ; - 97 M€ pour l'immobilier résidentiel ; - 264 M€ pour l'activité produits structurés ; - 1,15 Md€ de collecte pour les clubs deals immobiliers. Par canaux de distribution, la collecte a été réalisée de la manière suivante : - via le réseau Primonial Gestion Privée, 363 M€ de collecte et 327 M€ de sous-jacents, soit 690 M€ ; - via les CGPI de Primonial Partenaires, 1 152 M€ et 595 M€ de sous-jacents, soit 1 747 M€. La plate-forme Primonial Solutions joue pour 892 M€ et 423 M€ de sous-jacents, soit 1 313 M€ (+ 25 %) ; et l'Office by Primonial joue pour 260 M€ et 172 M€ de sous-jacents, soit 432 M€ (+ 59 %). - 1 479 M€ auprès des institutionnels.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Partenariat

La plate-forme immobilière Inovefa s'est associée à LegaLife pour proposer aux promoteurs un processus de vente 100 % digitalisé du contrat de réservation à la signature de l'acte de vente.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Croissance externe

Indosuez Wealth Management finalise l'acquisition des activités de banque privée du Crédit industriel et commercial, à Singapour et à Hong Kong. Cette acquisition porte le total des actifs sous gestion dans la région à environ 12 Md€.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


20 ans !

En fin d'année dernière, le label Finansol, dédié à la finance solidaire, a fêté ses vingt ans. Depuis son lancement, le nombre de labellisations est ainsi passé de 7 à 148 placements.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Mise en garde

Dans un communiqué du 21 décembre, l'ACPR a tenu à informer les consommateurs et les entreprises d'assurance, susceptibles d'accepter des souscriptions de la part de SFS Europe SA, des mesures prises par le Commissariat aux assurances (Luxembourg) à l'encontre de la société de courtage SFS Europe SA.
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)


Les associations professionnelles unies face au plafonnement de la rémunération en immobilier défiscalisant !

Face à l'article 68 de la loi de finances pour 2018 visant à plafonner la rémunération liée à l'intermédiation de l'immobilier défiscalisant, l'ensemble des associations professionnelles concernées ont affirmé leur profonde opposition vis-à-vis de ce texte rédigé sans aucune concertation. En effet, un communiqué alertant le gouvernement a été signé aussi bien par des associations de CGP (Anacofi, CNCGP, La Compagnie des CGPI et la CNCIF), des syndicats immobiliers (Anacofi-Immo, Unis, Fnaim), ainsi que d'autres syndicats et associations (CNCEIP, ASPIM, AFG et Apeci). Voici les principaux griefs et revendications exprimées : «Cet amendement a été initié par le sénateur LR Albéric de Montgolfier. L'objectif affiché est de lutter contre les "abus" et le détournement de l'avantage fiscal lors d'un investissement par des marges de distribution anormales. Le souhait semble être de plafonner par décret le taux de rémunération autour de 5 %, sans qu'il soit réellement possible de comprendre ce que recouvre précisément la rémunération visée.» «Aucune organisation professionnelle tant de la gestion de patrimoine que de l'immobilier traditionnel, même pas le CNTGI, organe consultatif obligatoire imposé par la récente loi Alur et aucun acteur immobilier n'ont été sollicités avant la proposition de l'amendement, qui va sans nul doute remettre en question l'écosystème de l'immobilier neuf.» «En l'état, la loi vise les intermédiaires et non les promoteurs, de fait donc, non soumis aux mêmes règles s'ils utilisent un réseau externe ou internalisé, tel que celui des agents immobiliers ou des CGP. Il faut donc faire preuve de naïveté et d'une véritable méconnaissance du terrain pour penser qu'un plafonnement de taux de rémunération viendrait faire baisser le prix. Le coût de commercialisation fait partie du montage de l'opération du promoteur qui, aujourd'hui, externalise ou non certaines charges et fonctions complémentaires au seul acte d'intermédiation ou de vente.» «En l'état également, la loi vise les ventes d'immobilier neuf en loi Pinel ; or il s'agit du type d'actifs immobiliers qui nécessite a priori le plus d'accompagnement sur la durée.» «Ce dispositif amène, par ailleurs, à une forte distorsion de concurrence entre promoteurs eux-mêmes, distorsion favorable aux grands groupes (...) seuls les frais de distribution entrent dans le champ du dispositif, et on voit bien alors l'inefficacité et l'aberration de la mesure qui n'a aucune chance d'être au service du consommateur et de permettre une baisse des prix. A l'inverse, cette mesure peut mécaniquement les faire monter, en l'absence de distributeurs externes capables de négocier ces prix et/ou de concourir à leur détermination.» «Les ventes en investissement locatif représentent 43 % des réservations des promoteurs en 2017. Ce dispositif d'encadrement entraînera forcément une forte déstabilisation de l'écosystème de l'immobilier neuf. On peut alors raisonnablement s'attendre à une forte baisse des ventes/intermédiations avec ou sans conseil, à l'heure où tous les experts s'accordent à dire que les ventes 2018 seront en baisse.»
MAJ le 01/02/2018

Retour en haut de page                                                Numero 808 (février - 2018)