Info en direct    25/04/2018

Immobilier ancien 1 : les prix continuent de progresser
"Après plusieurs mois d'allègement des tensions sur les prix des logements...  lire la suite
Immobilier ancien 2 : des prix toujours en hausse, selon les notaires
A fin février, le nombre de transactions immobilières réalisées sur un an...  lire la suite
Ouvertures de comptes-titres : des progrès insuffisants dans la découverte du client
Lors d'une nouvelle campagne de visites "mystère" menée fin 2017...  lire la suite
Le moral des ménages quasi-stable en avril
La confiance des ménages dans la situation économique est quasi-stable en...  lire la suite
 
 

 
Profession CGP numéro 41 (avril-mai-juin 2018)
En Une de Profession CGP, retrouvez Olivier, le président-fondateur de la start-up Lendix, désormais incontournable du Crowdlending, non seulement en France, mais en Europe. Découv...
Consulter
 
 

Le régime des investissements hôteliers



Si vous avez investi dans un programme hôtelier avant 1996 et si vous constatez des déficits liés à cette activité hôtelière, vous pouvez déduire ces derniers de votre revenu global.

 
Les travaux réalisés dans le cadre d’un démembrement immobilier
Le nu-propriétaire d’un immeuble bâti peut déduire de son revenu global le déficit provenant des dépenses de grosses réparations (gros murs, voûtes, planchers, toiture, clôture, etc.), qui n’a pu être imputé sur le revenu foncier. Si ce revenu global est insuffisant pour absorber la totalité du déficit foncier, celui-ci est reportable sur les revenus globaux des dix années qui suivent.
 
Les restrictions
La possibilité offerte au nu-propriétaire d’imputer les gros travaux sur le revenu global ne joue que dans le cas de démembrements qui résultent d’une succession ou d’une donation entre vifs, effectués sans charge ni condition, et consentis aux parents jusqu’au quatrième degré inclus, c’est-à-dire les cousins germains. 
Par ailleurs, la déduction des dépenses de grosses réparations du revenu global est limitée à 25 000 € par an. La fraction des dépenses qui excède cette limite est déductible au titre des dix années suivantes.
 
Déduction des dépenses d’entretien
Si vous êtes nu-propriétaire et si vous avez également réalisé des travaux d’amélioration, de réparation ou d’entretien, justifiez-les sur le formulaire 2044 SPE. 
Ces dépenses pourront, elles aussi, être déduites, mais exclusivement de vos revenus fonciers de l’année ou des dix années suivantes.
 
Déclaration à remplir :  C’est la déclaration 2044 SPE qu’il faut remplir, rubrique 400 ou 410 (immeubles spéciaux). L’ensemble est ensuite à reporter sur la déclaration 2042C.
Justificatifs à fournir : pensez à annexer tous les justificatifs des dépenses effectuées, accompagnés des factures correspondantes.
 


MAJ le 15/02/2017