Info en direct    20/09/2017

Moins d'un quart des auto-entrepreneurs immatriculés en 2010 étaient encore actifs cinq après
23 % des auto-entrepreneurs déclarés au premier semestre 2010 étaient encore...  lire la suite
Les retraites gelées à nouveau en 2018 ?
Les pensions de retraite du régime général doivent normalement être...  lire la suite
ICC, ILC et ILAT au deuxième trimestre 2017
Au deuxième trimestre 2017, l'indice du co ût de la construction s'établit à...  lire la suite
 
 

 
Profession CGP - HORS SÉRIE 2017/2018
Le hors-série de Profession CGP consacré au métier de conseil en gestion de patrimoine se révèle un guide complet pour tout savoir sur le métier de conseil en gestion de patrimoine...
Consulter
 
 

Audits de portefeuilles



Selon les études du Portfolio Consulting and Research Group de Natixis Global Asset Management, les portefeuilles des indépendants du patrimoine ont été réorientés, entre juin 2015 et juin 2016, afin d’afficher plus de robustesse lors des chocs de marché. Les profils de risques semblent également s’être davantage excentrés. Explications.

Depuis plus de cinq années, Natixis Global Asset Management propose aux investisseurs français et du monde entier de réaliser des audits de leurs portefeuilles modèles. Ce service, qui s’inscrit dans la démarche DPC (Durable Portfolio Construction) de Natixis Global Asset Management, est bien entendu ouvert aux conseils en gestion de patrimoine indépendants.

« L’objectif est d’aider ces derniers à construire des portefeuilles plus robustes sur le long terme, pour résister à différents contextes de marché, annonce Julien Dauchez, consultant senior Portfolio Consulting and Research Group et basé à Londres. Pour notre force commerciale – composée de sept personnes sur le seul marché des CGPI –, ce service d’analyse constitue un outil permettant d’ouvrir des discussions avec ces professionnels, sur le risque et la diversification. Les conseillers en gestion de patrimoine indépendants nous soumettent leurs portefeuilles modèles pour analyse, ainsi que leur catégorisation : prudent, équilibré ou dynamique. Nous procédons ensuite à l’analyse quantitative des portefeuilles et mettons en exergue les interactions observables entre chacun de leurs constituants, avec le risque au coeur de cette approche. »

 


MAJ le 14/02/2017