Info en direct    20/09/2017

Moins d'un quart des auto-entrepreneurs immatriculés en 2010 étaient encore actifs cinq après
23 % des auto-entrepreneurs déclarés au premier semestre 2010 étaient encore...  lire la suite
Les retraites gelées à nouveau en 2018 ?
Les pensions de retraite du régime général doivent normalement être...  lire la suite
ICC, ILC et ILAT au deuxième trimestre 2017
Au deuxième trimestre 2017, l'indice du co ût de la construction s'établit à...  lire la suite
 
 

 
Profession CGP - HORS SÉRIE 2017/2018
Le hors-série de Profession CGP consacré au métier de conseil en gestion de patrimoine se révèle un guide complet pour tout savoir sur le métier de conseil en gestion de patrimoine...
Consulter
 
 

Les contrats à versements libres ou programmés



 Pour l’assurance-vie, le régime fiscal actuellement en vigueur est le suivant :

- après huit ans, une taxation de 7,5 % (plus 15,5 % de prélèvements sociaux) est effectuée sur les intérêts et les plus-values lors des rachats ou des retraits partiels, après une franchise annuelle de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple marié ou pacsé.
Cet abattement s’applique à l’ensemble des contrats détenus par le ou les membres du foyer fiscal. Il n’y a pas de majoration pour les personnes à charge.
- avant quatre ans, les rachats sont soumis au prélèvement de 35 %, plus 15,5 % de prélèvements sociaux, soit 50,5 % au total ;
- entre quatre et huit ans, les rachats sont soumis à un prélèvement total de 15 %, plus 15,5 % de prélèvements sociaux, soit 30,5 % au total.
Dans tous les cas, le contribuable peut opter entre le prélèvement forfaitaire fiscal libératoire ou l’imposition à l’impôt sur le revenu. Pour faire le bon choix, il faut comparer son taux marginal (maxi) d’imposition au taux du prélèvement forfaitaire.
 


MAJ le 15/02/2017