Info en direct    22/11/2017

Livret A : les compteurs dans le rouge en octobre
Après une première baisse de régime en septembre, la Caisse des dépôts...  lire la suite
L'Assemblée nationale adopte le projet de loi de finances pour 2018 en première lecture
Mardi, les députés ont adopté à une large majorité l'ensemble du projet de loi...  lire la suite
Convocation d'une CMP pour le projet de loi relatif au budget de la Sécurité sociale
Le Sénat a adopté mardi le projet de loi de financement de la Sécurité sociale...  lire la suite
 
 

 
Vous êtes chef ? ce n'est pas si grave !- 2ème édition
Parce qu'aujourd'hui tout va très vite, il vous faut désormais savoir réagir immédiatement et sans hésitation tout en sachant que vos décisions et réactions seront instantanément c...
Consulter
 
 

Les contrats à versements libres ou programmés



 Pour l’assurance-vie, le régime fiscal actuellement en vigueur est le suivant :

- après huit ans, une taxation de 7,5 % (plus 15,5 % de prélèvements sociaux) est effectuée sur les intérêts et les plus-values lors des rachats ou des retraits partiels, après une franchise annuelle de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple marié ou pacsé.
Cet abattement s’applique à l’ensemble des contrats détenus par le ou les membres du foyer fiscal. Il n’y a pas de majoration pour les personnes à charge.
- avant quatre ans, les rachats sont soumis au prélèvement de 35 %, plus 15,5 % de prélèvements sociaux, soit 50,5 % au total ;
- entre quatre et huit ans, les rachats sont soumis à un prélèvement total de 15 %, plus 15,5 % de prélèvements sociaux, soit 30,5 % au total.
Dans tous les cas, le contribuable peut opter entre le prélèvement forfaitaire fiscal libératoire ou l’imposition à l’impôt sur le revenu. Pour faire le bon choix, il faut comparer son taux marginal (maxi) d’imposition au taux du prélèvement forfaitaire.
 


MAJ le 15/02/2017