Info en direct    20/09/2017

Moins d'un quart des auto-entrepreneurs immatriculés en 2010 étaient encore actifs cinq après
23 % des auto-entrepreneurs déclarés au premier semestre 2010 étaient encore...  lire la suite
Les retraites gelées à nouveau en 2018 ?
Les pensions de retraite du régime général doivent normalement être...  lire la suite
ICC, ILC et ILAT au deuxième trimestre 2017
Au deuxième trimestre 2017, l'indice du co ût de la construction s'établit à...  lire la suite
 
 

 
Profession CGP - HORS SÉRIE 2017/2018
Le hors-série de Profession CGP consacré au métier de conseil en gestion de patrimoine se révèle un guide complet pour tout savoir sur le métier de conseil en gestion de patrimoine...
Consulter
 
 

Les contrats Luxembourgeois



Idéal pour séduire une clientèle internationale, le contrat souscrit auprès d’une compagnie luxembourgeoise est d’une parfaite neutralité pour les personnes (souscripteurs et bénéficiaires) non résidentes à Luxembourg. Dans les contrats présentés ci-dessous, l’épargnant doit posséder une belle assise financière. 
 
Parce qu’elle reste un placement sûr bénéficiant de la protection du droit luxembourgeois, ouvrir une assurance-vie au Grand-Duché présente une protection du capital, la souplesse d’utilisation et la même fiscalité qu’en France pour le ressortissant français qui doit signaler au service des impôts l’ouverture de son contrat au service des impôts l’année qui suit sa souscription. 
Pour résumer, souscrire une assurance-vie de droit luxembourgeois comporte cinq avantages :
- une neutralité fiscale pour les personnes non résidentes à Luxembourg et contrat portable dans tous les pays (un « plus » pour les expatriés). Les solutions élaborées répondent au besoin de mobilité internationale des clients ;
- possibilité de changer facilement de gestionnaire financier ;
- sécurité des actifs financiers supérieure à la France (super-privilège du souscripteur et garantie de l’investissement non limitée) ;
- différentes devises européennes ou hors Europe.
- contrat insaisissable par les créanciers du souscripteur, sauf le Trésor public.


MAJ le 17/01/2017