Info en direct    25/04/2018

Immobilier ancien 1 : les prix continuent de progresser
"Après plusieurs mois d'allègement des tensions sur les prix des logements...  lire la suite
Immobilier ancien 2 : des prix toujours en hausse, selon les notaires
A fin février, le nombre de transactions immobilières réalisées sur un an...  lire la suite
Ouvertures de comptes-titres : des progrès insuffisants dans la découverte du client
Lors d'une nouvelle campagne de visites "mystère" menée fin 2017...  lire la suite
Le moral des ménages quasi-stable en avril
La confiance des ménages dans la situation économique est quasi-stable en...  lire la suite
 
 

 
L’Annuaire de la gestion de patrimoine 2018
LE REPERTOIRE DES CGP Près de 3 000 contacts référencés, classés par département (métropole et outre-mer). Chaque cabinet est présenté sous la forme d’une fiche regroupant des in...
Consulter
 
 

25/04/2018
Ouvertures de comptes-titres : des progrès insuffisants dans la découverte du client


Lors d'une nouvelle campagne de visites "mystère" menée fin 2017 auprès de banques traditionnelles, de banques en ligne et de 3 Fintech, l'AMF (Autorité des marchés financiers) a constaté que la découverte du client, notamment sur ses connaissances financières, restait perfectible. Le processus "repose encore souvent sur une auto-évaluation du client pouvant le conduire à une surestimation de ses connaissances ou à une mauvaise appréciation de son profil de risque", indique le régulateur. Pour les banques 100 % en ligne, 2 acteurs sur les 9 "visités" ne posent toujours aucune question sur les connaissances ; parmi les 7 autres, 4 proposent au visiteur mystère de s’auto-évaluer. Les résultats ne sont guère meilleurs pour les banques traditionnelles, le questionnement sur les connaissances a été réalisé par 5 établissements sur 8 ; 4 d’entre eux le font par auto-évaluation. En outre, "trop souvent, le processus de découverte du client n’est pas finalisé par la remise et la signature par le client de la synthèse de son profil et du conseil prodigué", observe l'AMF. Enfin, comme les précédentes fois, une information insuffisante sur les frais a été constatée.