Info en direct    20/09/2017

Moins d'un quart des auto-entrepreneurs immatriculés en 2010 étaient encore actifs cinq après
23 % des auto-entrepreneurs déclarés au premier semestre 2010 étaient encore...  lire la suite
Les retraites gelées à nouveau en 2018 ?
Les pensions de retraite du régime général doivent normalement être...  lire la suite
ICC, ILC et ILAT au deuxième trimestre 2017
Au deuxième trimestre 2017, l'indice du co ût de la construction s'établit à...  lire la suite
 
 

 
Profession CGP - HORS SÉRIE 2017/2018
Le hors-série de Profession CGP consacré au métier de conseil en gestion de patrimoine se révèle un guide complet pour tout savoir sur le métier de conseil en gestion de patrimoine...
Consulter
 
 

20/09/2017
Moins d'un quart des auto-entrepreneurs immatriculés en 2010 étaient encore actifs cinq après


23 % des auto-entrepreneurs déclarés au premier semestre 2010 étaient encore actifs sous ce régime cinq ans après leur immatriculation, selon une étude de l'INSEE. En moyenne, ils déclaraient un chiffre d'affaires de 10 200 € en 2014, en baisse de 400 € à celui déclaré deux ans plus tôt. La pérennité est la plus élevée dans le secteur de la santé et de l'action sociale (46 %), et dans l'enseignement (35 %). Elle tombe à 19 % dans l'information-communication et le commerce, et 9 % dans les activités financières et d'assurance. Deux autres facteurs influent également sur le taux de survie : l'âge de l'auto-entrepreneur au lancement de l'activité - 31 % chez les 50 ans et plus sont encore actifs cinq après, contre 16 % chez les moins de 30 ans - et le caractère principal ou secondaire de l'activité : 41 %, contre 34 % pour l'activité de complément.